Showroom

ANNÉE 1920: NAISSANCE DE MAZDA

Jujiro Matsuda fonde la Toyo Cork Kogyo Company à Hiroshima, au Japon. Comme son nom l'indique, l'usine produit tout d'abord des bouchons avant de se lancer, 11 ans plus tard, dans la production de voitures : un nouveau constructeur automobile prometteur est né.

Qui aurait pu penser qu'une simple usine de bouchons allait déboucher sur une véritable révolution automobile ? Ceci dit, qui a déjà entendu parler d'une usine de bouchons ?

ANNÉE 1931: PREMIER VÉHICULE

Le premier véhicule de série, un petit tricycle motorisé (le Mazda-go), quitte les chaînes de montage en 1931. Le Mazda-go s'exporte alors vers de nombreux pays, dont la Chine et l'Inde.

ANNÉE 1931: NAISSANCE DU NOM MAZDA

L'entreprise commence à utiliser le nom « Mazda » en 1931. Il ressemble phonétiquement au nom du fondateur, Jujiro Matsuda, et fait également référence à Ahura-Mazda, dieu de la sagesse, de l'intelligence et de l'harmonie de l'Iran antique.

ANNÉE 1945: HIROSHIMA SE RECONSTRUIT

Les habitants d'Hiroshima sont réputés pour leur attitude positive et leur célèbre « esprit de défi ». Nous persévérons contre vents et marées.

Lorsque la bombe atomique détruit Hiroshima en 1945, les travaux de reconstruction débutent immédiatement. L'usine Mazda est alors l'un des rares bâtiments encore intacts, et les autorités locales l'intègrent dans leurs efforts de reconstruction après-guerre.

Tenaces, les employés de Mazda retroussent leurs manches et sont au cœur du renouveau de la ville. L'avènement de technologies de pointe et de nouvelles usines de montage contribue à la reconstruction d'Hiroshima.

ANNÉE 1958: LE MAZDA ROMPER

Le Mazda Romper, notre premier véhicule à quatre roues produit en masse, participe également aux efforts de reconstruction du Japon.

Tout aussi agile que pratique, ce petit véhicule compact de trois places s'avère rapidement indispensable au Japon et dans de nombreux autres pays.

Lorsque la bombe atomique détruit Hiroshima en 1945, les travaux de reconstruction débutent immédiatement. L'usine Mazda est alors l'un des rares bâtiments encore intacts, et les autorités locales l'intègrent dans leurs efforts de reconstruction après-guerre.

Tenaces, les employés de Mazda retroussent leurs manches et sont au cœur du renouveau de la ville. L'avènement de technologies de pointe et de nouvelles usines de montage contribue à la reconstruction d'Hiroshima.

LE LOGO MAZDA EST NÉ

Mazda dévoile son nouveau logo, un emblème aussi audacieux que classique, qui représente l'âge d'or du style et de l'innovation automobiles. Ses contours nets, ses lignes épurées et sa couleur argentée incarneront le « plaisir de conduire » pendant de longues années.

ANNÉE 1960: LA R360, PREMIÈRE VOITURE DE MAZDA

Mazda lance la R360 Coupé, la toute première voiture particulière à deux portes de la marque, en 1960. La R360 permet à Mazda de s'implanter sur le marché des véhicules légers au Japon.

Ce coupé deux portes/deux places atteint une vitesse maxi sur circuit de 90 km/h, et son système de suspension se compose de ressorts en caoutchouc et de barres de torsion.

Aussi populaire que robuste, la R360 est également la voiture particulière la plus légère du marché japonais et s'adjuge 64 % des ventes sur ce micro-segment.

ANNÉE 1961: MOTEUR ROTATIF

Mazda rachète le brevet d'un nouveau concept de moteur, inventé par l'ingénieur allemand Felix Wankel. Mazda est encore aujourd'hui le seul constructeur automobile à avoir développé ce concept avec succès. L'histoire de Mazda et du moteur rotatif se confondent au cours des 50 années qui suivent

Les moteurs rotatifs utilisent la combustion pour faire tourner un rotor plat, au lieu des traditionnels systèmes de pistons et de cylindres. Plus silencieux et plus compacts, ils se traduisent par des carrosseries encore plus aérodynamiques.

L'avantage essentiel du moteur rotatif est son rendement supérieur. Il est donc parfaitement adapté aux sports automobiles ainsi qu'aux voitures qui, comme les Mazda, privilégient le plaisir de conduire.